Nous avons tous des idées à partager.

Découvrez celles des étudiants du plateau de Saclay. Hiatus est leur espace d'expression privilégié.

Projet inter-écoles

Hiatus est une revue inter-école, qui a vocation à faire participer les étudiants de tous les établissements d’enseignement supérieur du plateau de Saclay. Grâce à l’aide des différents Bureaux des Arts et associations culturelles du plateau, nous relayons nos appels à contributions dans un grand nombre d’établissement pour toucher un maximum d’étudiants et bénéficier de nombreuses contributions artistiques variées et de qualité.

Actuellement, ce sont cinq écoles qui participent grâce à l’engagement de leurs étudiants : Agro ParisTech, CentraleSupélec, ENS Paris-Saclay, ENSTA ParisTech, SupOptique, ainsi que l’Université Paris-Saclay, qui soutient activement le projet. Pour autant, tous les étudiants du campus sont invités à participer !

Contenu

Chaque numéro de Hiatus est associé à un ou deux thèmes, et est composée de deux grandes parties :

  1. Une partie de contributions étudiantes faisant environ deux tiers de la revue.Ce sont les œuvres artistiques que les étudiants du plateau de Saclay nous ont envoyées
  2. Une partie de dossier écrit par nos soins
  3. Un dossier « Culture »
  4. Un dossier « Étudiant » qui porte sur l’actualité de nos écoles, ou donne la parole aux étudiants.
  5. Un dossier « Entreprise » contenant des interviews d’alumni et de professionnels, qui nous parlent de leur activité, leur parcours, leur entreprise.

 

L’histoire de Hiatus

En 2012, des étudiants membres du Bureau des Arts de l’École Centrale Paris fondent, dans le cadre de leur cursus, une des premières revues étudiantes entièrement consacrées à l’Art et à la Culture. Cette revue se nomme alors la NRC (Nouvelle Revue Centralienne). Son objectif :

« Être le medium d’expression privilégié de l’élève-ingénieur qui, dans un environnement d’une grande aridité artistique, résiste, par une activité de création, contre la consommation frénétique par l’étudiant d’un contenu culturel uniformisé. »

La NRC paraît ainsi chaque semestre entre 2012 et 2016. Déjà, elle propose aux étudiants une tribune d’expression où ils peuvent partager leurs œuvres, écrits et autres réflexions avec l’ensemble de la communauté de l’École. Déjà, chaque numéro s’articule autour d’un thème unique, sorte de garantie contre la tentation de produire un « fourre-tout suspect ».

À l’automne 2016, la revue prend un nouveau cap. Du fait de la fusion de l’ECP et de Supélec en CentraleSupélec, et pour répondre aux attentes des élèves concernant la fréquence de parution, l’accessibilité du contenu (aussi bien pour le lecteur que pour le contributeur), la forme même de la publication et plus largement l’expérience de lecture, la NRC change d’identité et devient Hiatus. Le principe de base de Hiatus est simple : les étudiants ont tous des idées à partager, et Hiatus est leur support de diffusion. L’étendue des formats et des contenus se veut donc aussi large que la variété des points de vue des étudiants. La revue paraît aujourd’hui en deux formats complémentaires :

Dernier grand changement en date, la revue s’ouvre en 2019 à toutes les écoles du plateau de Saclay. En effet, le campus de Paris-Saclay – où de nombreuses écoles et universités sont déjà, ou vont bientôt s’y installer – nous offre de nouvelles opportunités de coopération inter-école autour d’un projet ambitieux comme Hiatus.Àce jour, ce sont cinq grandes écoles qui participent : Agro ParisTech, CentraleSupélec, ENS Paris-Saclay, ENSTA ParisTech, SupOptique, ainsi que l’Université Paris-Saclay, qui soutient activement le projet.

L’ensemble des numéros sont déposés sur ce site : vous pouvez les lire en ligne grâce à notre liseuse électronique ou les télécharger au format EPUB (format numérique uniquement) ou PDF.