Chaos

Numéro 4 – Hiver 2021

L’Édito

Couverture de : Chaoslog

Chaos, en voilà un terme lourd de sens. Il nous accompagne depuis la création du monde, et le fera jusqu’à sa fin, il structure l’univers comme il le détruit. Avatar de l’apocalypse, du désordre et de la confusion, on en entend chaque jour plus parler : changement climatique, chaos social, guerre et conflits de par le monde … Le Chaos est pourtant bien plus qu’une simple calamité. Car le Chaos est aussi source de vie, de possibilités, de création – c’est bien du chaos originel qu’est apparu notre monde selon moult mythologies. Le Chaos est aussi synonyme d’évolution, de mouvement, de changement. Bien que destructeur, il porte en lui les germes de la renaissance – car parfois, il faut faire table rase du passé pour repartir sur de nouvelles bases. Il est une source non-ordonnée où se tapit une multitude d’idées et d’opportunités potentielles. Enfin, le Chaos n’est pas étranger aux notions d’innovation radicale, ou de « destruction créatrice » développée par l’économiste Joseph Schumpeter. Il occupe aussi une place majeure dans les processus créatifs, dans l’imagination, et plus que tout dans l’Art. Le Chaos apparaît ainsi comme un thème vaste, riche et complexe, aux multiples facettes et enjeux. Les nombreuses œuvres envoyées par les étudiants de Paris-Saclay pour ce numéro de Hiatus vous en convaincront je l’espère, si ce n’est pas déjà le cas.

En effet, le thème du Chaos a su inspirer plus d’un étudiant. En tout, ce ne sont pas moins de 45 étudiants qui ont contribué à ce numéro de Hiatus en nous envoyant des œuvres d’une grande qualité, mais aussi d’une grande variété : dessins, peintures, illustrations numériques, photographies, nouvelles, poèmes, articles, etc. De plus, nous nous réjouissons de voir de plus en plus d’étudiants d’écoles, universités et formations différentes contribuer à la revue ; c’est l’essence de Hiatus en tant que revue inter-écoles de vouloir fédérer un maximum d’étudiants autour de ce projet commun. Hiatus est avant tout un espace d’échange et d’expression pour les étudiants. Nous sommes convaincus que tous les étudiants ont quelque chose à apporter, et que l’Art et la Culture ne sont pas réservés à quelques artistes ou esthètes, mais sont le fait de tous.

Le développement de la revue sur tout le plateau de Saclay nous tenant à cœur, nous avons profité de ce numéro pour nous entretenir avec Sylvie Retailleau, Présidente de l’Université Paris-Saclay, que nous remercions chaleureusement. Vous trouverez cet entretien immédiatement après cet édito, accompagné d’un mot aux étudiants de la part de la Présidente, et de son Vice-Président Hervé Dole. Enfin, l’équipe de Hiatus vous a aussi préparé son traditionnel dossier d’articles artistiques et culturels abordant de nombreux sujets, ainsi que deux entretiens avec des acteurs du monde de la culture : Yvan Saint-Jours, directeur de la publication de la revue Yggdrasil, et Nicolas Weber, directeur de l’entreprise de restauration de monuments historiques Pierrenoël. Nous vous avons aussi préparé quelques surprises – en espérant l’avoir fait avec parcimonie. Pour apprécier au mieux la lecture de ce numéro, lisez-le à la lumière du thème proposé. En effet, nous avons nous aussi profité de l’occasion pour casser quelques codes et introduire un peu de chaos et de désordre dans ce numéro, en espérant que cela ne vous fera pas trop tourner la tête …

Bonne lecture,
Dorian Serradeil

Téléchargez-le