Nous vous conseillons…

Samsara – Jann Gallois

Chaillot — Théâtre National de la Danse
8 novembre 2019 — 19 h 45–20 h 45
À partir de 12,00 €
— Détails


Vos réservations


Veuillez vous connecter pour afficher vos réservations.

L’une des pages les plus poignantes de Mozart nourrie par trois siècles de légende.

crédit photo : Michel Hendrickx

Jamais sans doute œuvre musicale n’a laissé derrière elle un trouble aussi profond, qu’ont encore grandi deux siècles de légendes. Les circonstances de la composition du Requiem ne manquent pas à cet égard de mystères romanesques. On sait aujourd’hui que l’œuvre fut commandée par le comte Walsegg, lequel grand mélomane, entendait obtenir une messe des morts à la gloire de sa défunte femme. On sait également que la mort du musicien interrompit la composition de l’ouvrage commencé sans doute au début de l’année 1791 et qu’il fut achevé par ses élèves Eybler puis Sussmayer. Philippe Herreweghe est un maître en matière de chant choral. Son quatuor de solistes comme les membres du Collegium Vocale Gent devraient servit avec émotion cette page mythique.

 

En première partie de programme :
Mozart Symphonie n° 41 K. 551 « Jupiter »

 

Distribution

Emőke Baráth : soprano
Eva Zaïcik : alto
Maximilian Schmitt : ténor
Florian Boesch : baryton

Philippe Herreweghe : direction
Orchestre des Champs-Elysées
Collegium Vocale Gent

 

Concert chanté en latin

 

Source : TCE


Réservation


Cet événement est complet.