Nous vous conseillons…

Simon Boccanegra

Opéra Bastille
21 novembre 2018 — 19 h 30
À partir de 0,00 €
— Détails


Vos réservations


Veuillez vous connecter pour afficher vos réservations.

L’une des pages les plus poi­gnantes de Mozart nour­rie par trois siècles de légende.

cré­dit pho­to : Michel Hendrickx

Jamais sans doute œuvre musi­cale n’a lais­sé der­rière elle un trouble aus­si pro­fond, qu’ont encore gran­di deux siècles de légendes. Les cir­cons­tances de la com­po­si­tion du Requiem ne manquent pas à cet égard de mys­tères roma­nesques. On sait aujourd’hui que l’œuvre fut com­man­dée par le comte Walsegg, lequel grand mélo­mane, enten­dait obte­nir une messe des morts à la gloire de sa défunte femme. On sait éga­le­ment que la mort du musi­cien inter­rom­pit la com­po­si­tion de l’ouvrage com­men­cé sans doute au début de l’année 1791 et qu’il fut ache­vé par ses élèves Eybler puis Sussmayer. Philippe Herreweghe est un maître en matière de chant cho­ral. Son qua­tuor de solistes comme les membres du Collegium Vocale Gent devraient ser­vit avec émo­tion cette page mythique.

En pre­mière par­tie de pro­gramme :
Mozart Symphonie n° 41 K. 551 « Jupiter »

Distribution

Emőke Baráth : sopra­no
Eva Zaïcik : alto
Maximilian Schmitt : ténor
Florian Boesch : bary­ton

Philippe Herreweghe : direc­tion
Orchestre des Champs-Elysées
Collegium Vocale Gent

Concert chan­té en latin

Source : TCE


Réservation


Cet évé­ne­ment est com­plet.