Nous vous conseillons…

Il n’y a pas de bons plans en ce moment, mais revenez vérifier régulièrement !


Vos réservations


Veuillez vous connecter pour afficher vos réservations.

« La notion de petit-maître peut nous sem­bler bien étran­gère, mais ne connais­sons-nous pas, nous aus­si, de jeunes élé­gants et élé­gantes, aux manières affec­tées ou pré­ten­tieuses, pour qui la mode est le seul guide ? Si on le cari­ca­tu­rait un peu, c’est ce que l’on appel­le­rait aujourd’hui un « fashion addict. » »

Reconnu pour l’acuité de ses mises en scène du Répertoire auquel il est très atta­ché, Clément Hervieu-Léger, met ici le XVIIIe siècle en réso­nance avec notre époque, d’autant que la langue y est « plus simple que dans d’autres pièces de Marivaux, tou­jours aus­si fine, juste et pleine d’humour ». Il relève ain­si, à tra­vers cette pièce que l’on n’avait plus vueà la Comédie-Française depuis sa créa­tion en 1734, l’atemporalité d’un théâtre qui « nous parle de nous, inti­me­ment ».

L’histoire est celle d’un jeune Parisien à qui ses parents ont trou­vé un bon par­ti, fille de comte. Mais à son arri­vée chez eux en pro­vince, le beau gar­çon – dont les codes pari­siens sont à mille lieues des règles de bien­séance en vigueur céans – ne sau­rait ouvrir son cœur à la char­man­te­per­sonne qui lui est des­ti­née. Piquée, cette der­nière décide de le cor­ri­ger de son arro­gance tan­dis qu’une ancienne amante fait le voyage pour empê­cher le mariage. Alliance du maître et du valet, com­pli­ci­té de la maî­tresse et de la ser­vante, ce chas­sé-croi­sé amou­reux s’emballe entre conspi­ra­tions badines et ébul­li­tion des sen­ti­ments.


Réservation


Cet évé­ne­ment est com­plet.