Nous vous conseillons…

Il n’y a pas de bons plans conseillés en ce moment, mais revenez vérifier régulièrement !


Vos réservations


Veuillez vous connecter pour afficher vos réservations.

A la Comédie-Française, Christophe Honoré passe à côté de Guermantes

Pour sa première collaboration avec la Comédie-Française, Christophe Honoré porte à la scène le troisième tome des sept qui constituent « À la recherche du temps perdu », dont Proust débuta l’écriture en 1913.

Le Narrateur y emménage avec sa famille à Paris, dans un appartement de l’hôtel de Guermantes dont il rêve de fréquenter le salon. Les Guermantes possèdent un château près de Combray où il a déjà pu admirer la Duchesse Oriane en portrait, figure qui cristallise sa fascination. De ce volume, le metteur en scène explique qu’il est d’abord l’incarnation d’un nom de famille aristocratique, inaccessible et soudain rendu à la portée de ce jeune homme doté d’un extraordinaire pouvoir de séduction. À l’heure du deuil de l’enfance et des illusions amoureuses, ce livre – dont l’action se déroule en partie aux abords du Théâtre Marigny – est aussi un récit rare sur les liens d’amitié que le Narrateur noue avec le dreyfusard Saint-Loup. Christophe Honoré, qui a notamment porté à l’écran La Princesse de Clèves dans La Belle Personne et récemment mis en scène ses Idoles, sait combien la littérature résiste aux tentatives d’adaptation illustratives, mais aussi comme elle s’anime lorsqu’on la déploie dans le temps présent. La folie de cette œuvre tient selon lui à la sensation d’y retrouver quelque chose d’« absolument proche » de nos vies, un bouleversement de lecteur, toujours pressant, dont il fait le point de fuite de son projet théâtral.


Réservation


Les réservations sont closes pour cet événement.