Nous vous conseillons…

Répétition générale en costumes de Samson et Dalila

Opéra de Massy
7 novembre 2018 — 20 h 30–23 h 15
À partir de 0,00 €
— Détails


Vos réservations


Veuillez vous connecter pour afficher vos réservations.

Brecht est en exil aux États-Unis lorsqu’il fina­lise en 1941 cette pièce où, comme le relève Bernard Dort, la dis­tan­cia­tion est plus que jamais une « entre­prise de décon­di­tion­ne­ment et de des­truc­tion des idéo­lo­gies ».

Le dra­ma­turge alle­mand trans­pose les méca­nismes de l’ascension d’Hitler dans le Chicago des années 1930 avec le trust du chou-fleur en crise. D’Hitler à Al Capone, du nazisme à la pègre, les pro­cé­dés sont les mêmes : inti­mi­da­tion, chan­tage, détour­ne­ment d’argent, menace, meurtre, jusqu’au cours gro­tesque de dic­tion, cha­pli­nesque, pour mieux haran­guer les foules. « Le ventre est encore fécond… », pré­vient Brecht. Plus de soixante ans après la mort du dra­ma­turge, Arturo Ui tra­verse l’Histoire et parle tou­jours au pré­sent.
C’est à une figure his­to­rique du Berliner Ensemble qu’est confiée, en 2017, l’entrée au Répertoire de La Résistible Ascension d’Arturo Ui. Katharina Thalbach, fille de Benno Besson et de Sabine Thalbach – actrice chez Brecht –, a gran­di après la mort de sa mère sous la pro­tec­tion de la troupe, par­ti­cu­liè­re­ment d’Helene Weigel, veuve de l’auteur qui lui suc­cé­da à la direc­tion du Berliner. Metteure en scène de théâtre et d’opéra recon­nue, c’est hors de tout dog­ma­tisme et dans la grande tra­di­tion de ces his­trions ins­pi­rés qu’elle porte le souffle épique de cette « farce poli­tique ».


Réservation


Cet évé­ne­ment est com­plet.