Nous vous conseillons…

Il n’y a pas de bons plans conseillés en ce moment, mais revenez vérifier régulièrement !


Vos réservations


Veuillez vous connecter pour afficher vos réservations.

Résultat de recherche d'images pour "fanny et alexandre"

D’Alexandre à l’ensemble des membres de la famille, les per­son­nages offrent à Julie Deliquet une par­ti­tion sur des thèmes qui lui sont chers : la famille, le couple, la mort, l’opposition des géné­ra­tions.

« Je peux exis­ter sans faire de films, mais je ne peux pas exis­ter sans faire de théâtre », disait Ingmar Bergman qui entre aujourd’hui au Répertoire, l’année du cen­tième anni­ver­saire de sa nais­sance. Si on connaît le cinéaste, on sait moins qu’il fut aus­si un immense homme de théâtre.
Fanny et Alexandre, qu’il consi­dé­rait comme son œuvre tes­ta­men­taire, a d’abord paru dans une ver­sion roman­cée avant d’être réa­li­sé pour la télé­vi­sion puis adap­té au ciné­ma. C’est de cette matière hybride que s’empare Julie Deliquet qui, après le suc­cès de Vania, retrouve les acteurs de la Comédie-Française pour cette grande fresque sur la vie d’une troupe fami­liale. Dans une Salle Richelieu trans­po­sée au début du XXe siècle, elle les invite au grand ban­quet de Noël des Ekdhal.
Oscar, le fils d’Helena Ekdhal, a pris la relève de sa mère à la direc­tion du théâtre. Après sa mort pré­ci­pi­tée, son épouse Émilie, éga­le­ment actrice, semble trou­ver en la per­sonne de l’évêque luthé­rien Edvard Vergerus une voie à même de redon­ner du sens à son exis­tence. Dès lors, sa vie et celle de ses deux enfants, Fanny et Alexandre, sombrent sous l’emprise de la vio­lence spi­ri­tuelle de cet homme san­guin. D’Alexandre, figure auto­bio­gra­phique qui résiste à l’instance reli­gieuse avec l’innocence de son âge et la fer­me­té d’un esprit dévo­lu à l’imaginaire, à l’ensemble des membres de la famille, les per­son­nages offrent à Julie Deliquet une par­ti­tion sur des thèmes qui lui sont chers, la famille, le couple, la mort, l’opposition des géné­ra­tions. Elle pré­sente une pièce de troupe irri­guée de la pen­sée de Bergman sur le théâtre, un hom­mage à cet art, à sa magie et à sa néces­si­té.


Réservation


Les réser­va­tions sont closes pour cet évé­ne­ment.