Pour cette pre­mière jour­née, les élèves ont pu com­men­cer à pro­fi­ter de l’exposition qui a com­men­cé à 8h. Cette expo­si­tion com­prend notam­ment cer­tains tra­vaux d’Elena Paroucheva, : Sfumato dra­wings, clouds and steels, et la vidéo Electric Co-Motions, ain­si que les sculp­tures Twisted et Moebius. Ces œuvres redé­fi­nissent une esthé­tique propre a ingé­nie­rie élec­trique en tra­vaillant sur la struc­ture des pylônes élec­triques. Jouant sur le rap­port de l’homme à la machine, sa rela­tion, ses émo­tions pour pro­po­ser une vision nou­velle sur ces objets ico­niques.
Tous ont ensuite pu réser­ver leurs places pour l’escape game artis­tique qui com­men­ce­ra mar­di.

La jour­née s’est conti­nuée sur la confé­rence de Florent Aziosmanoff sur l’intitulé : Art et Intelligence Artificielle : Une nou­velle dis­ci­pline artis­tique. Le Living Art. L’intervenant a pu briè­ve­ment décrire cette dis­ci­pline avant de décrire les pro­jets qu’il avait réa­li­sé pour mon­trer les pos­si­bi­li­tés nais­santes du Living Art.
Cette confé­rence s’est sui­vie d’un buf­fet bio, qui a per­mis un moment d’échange entre les étu­diants et les anciens venus assis­ter à la soi­rée.

Enfin pour conclure la soi­rée, Gifted, la soi­rée des talents, a ras­sem­blé 9 numé­ros mélan­geant des dis­ci­plines variées comme la magie, la musique et la danse. En troi­sième posi­tion, c’est Daniel Calderas qui a rem­por­té une fon­taine au cho­co­lat pour son inter­pré­ta­tion de Vanilla Twilight de Owl City en pia­no et chant. Pour la deuxième place c’est le trio de dan­seurs hip-hop com­po­sé de Vanessa Long, Paul-Antoine Nicolas et Boladji Facia qui a su s’imposer pour rem­por­ter une cor­beille cadeau de la grande épi­ce­rie de Paris rem­plie de fruits secs, chips, cho­co­lat et autres mignar­dises. Finalement le grand vain­queur de cette édi­tion a été le duo de jumelles Manon et Anaïs Chossegros qui ont inter­pré­té le Concerto n°2 de Popper sur pia­no et vio­lon­celle, elles ont gagné une enceinte por­table JBL.