Nous vous conseillons…

Il n’y a pas de bons plans conseillés en ce moment, mais revenez vérifier régulièrement !


Vos réservations


Veuillez vous connecter pour afficher vos réservations.

un spec­tacle de Caroline Guiela Nguyen

Dans Saigon, une dou­zaine de comé­diens de tous âges, fran­çais et viet­na­miens, pro­fes­sion­nels ou non, créent ensemble une œuvre où par­ler de “deux mondes qui se sont croi­sés, aimés, détruits puis oubliés depuis main­te­nant soixante ans”, don­nant corps à “cette France qui doit se racon­ter au-delà de ses propres fron­tières”. Il peut leur suf­fire d’un ins­tant, d’un détail fugace – l’accent d’une chan­son inter­pré­tée en karao­ké, l’ingrédient d’une recette de cui­sine, le glis­se­ment d’une langue à l’autre – pour réveiller un écho de la grande Histoire, et pour nous rap­pe­ler que “nous sommes faits d’autres his­toires que la nôtre, nous sommes faits d’autres bles­sures que les nôtres”. Dans les spec­tacles de la com­pa­gnie des Hommes Approximatifs, beau­coup de choses se jouent ain­si dans les inter­valles. Entre deux regards, entre deux gestes ou deux paroles. Ou entre deux noms : celui d’une même ville, qui s’appelait Saigon du temps de l’Indochine fran­çaise et se nomme Hô-Chi-Minh-Ville depuis 1975. Bouquet de voix et de visages situé dans un res­tau­rant valant pour tous lieux et tous temps, Saigon s’est bâti col­lec­ti­ve­ment à par­tir de cen­taines de points d’intimité, presque imper­cep­tibles au pre­mier regard, aujourd’hui méta­mor­pho­sés en théâtre tout en pré­ser­vant leur teneur en véri­té humaine. L’accueil triom­phal du public et de la cri­tique impo­sait une reprise de Saigon.


Réservation


N.B. : les réser­va­tions sont approu­vées ou reje­tées envi­ron dix jours avant le spec­tacle. Elles sont uni­que­ment attri­buées en fonc­tion du sta­tut (1A, 2A, 3A, césu­rier…) et du nombre de réser­va­tions reje­tées et approu­vées par le pas­sé. Les places d’une même réser­va­tion sont pla­cées côte à côte dans la mesure du pos­sible. Lorsque plu­sieurs caté­go­ries sont pro­po­sées, vous pou­vez nous auto­ri­ser à vous sur­clas­ser ou à vous déclas­ser. Si les places de votre caté­go­rie sont toutes attri­buées, nous pour­rons alors vous attri­buer des places dans une caté­go­rie supé­rieure ou infé­rieure.

Si vous sou­hai­tez réser­ver un bon plan pour la 1re fois cette année, rem­plis­sez ce for­mu­laire, et un compte vous sera créé auto­ma­ti­que­ment.

Je sou­hai­te­rais :

  • Billet stan­dard à 12,00 €


Les infor­ma­tions recueillies sur ce for­mu­laire sont enre­gis­trées dans un fichier infor­ma­ti­sé par le Bureau des Arts CentraleSupélec pour enre­gis­trer votre réser­va­tion. Elles sont conser­vées pen­dant 8 ans et sont des­ti­nées au BdA et à cer­taines salles de spec­tacle. Conformément à la loi « infor­ma­tique et liber­tés », vous pou­vez exer­cer votre droit d’accès aux don­nées vous concer­nant et les faire rec­ti­fier en contac­tant le BdA à bda.​nous-​contacter@​ml.​viarezo.​fr.