Nous vous conseillons…

Il n’y a pas de bons plans conseillés en ce moment, mais revenez vérifier régulièrement !


Vos réservations


Veuillez vous connecter pour afficher vos réservations.

La Saint Matthieu où l’art de Bach s’épanouit dans toute sa splen­deur et matu­ri­té

C’est au début du XVIIIe siècle que se géné­ra­li­sa en Allemagne l’habitude de don­ner chaque Vendredi Saint une grande œuvre cho­rale fon­dée sur la Passion du Christ. Au cours des quelques années qui séparent la Passion selon Saint Jean (1723–24) de celle selon Saint Matthieu (1727), Bach n’a ces­sé d’enrichir son expé­rience musi­cale et d’apporter ain­si à sa seconde grande pas­sion nombre d’innovations. Il porte au maxi­mum l’ampleur sonore de l’ouvrage (intro­duc­tion d’un troi­sième chœur) et ren­force la varié­té du réci­ta­tif. Ce chef-d’œuvre de Bach clôt, ou à peu près, la très longue liste des Passions dont s’honore l’histoire de la musique. Celles qui vien­dront après ne seront plus, à de rares excep­tions près, des Passions au sens litur­giques où Bach l’entendait et ouvri­ront la voie à la forme ora­to­rio.


Réservation


Cet évé­ne­ment est com­plet.